Comment gérer les crises de mon enfant ?

1ère étape : RECONNEXION

Les enfants sont formidables n’est-ce pas ? Leur innocence, leur capacité à s’émerveiller, à jouer, à vivre dans le moment présent… leur fraîcheur, leur spontanéité, leur créativité, leur joie, leur amour 💗💗💗

D’un autre côté, il faut bien reconnaître qu’ils ont AUSSI la capacité à nous exaspérer, à piquer des colères dignes de Hulk ou vivre des peurs pires que dans le plus horrible des films d’horreur 😱

Si vous vous demandez comment gérer les crises de votre enfant, c’est que vous avez certainement envie de retrouver une vie de famille joyeuse et légère et de kiffer votre vie de parent !

Si vous vous demandez comment gérer les crises de votre enfant, c’est peut-être que vous vivez ce genre de situation :

  • Vous avez un enfant en bas âge qui se met à hurler quand il n’obtient pas ce qu’il veut de vous,
  • Vous avez un enfant scolarisé qui se braque et ne veut pas faire ses devoirs en rentrant à la maison,
  • Vous avez un ado qui devient parfois agressif, sans raison apparente
  • … La liste peut être longue 😵

Il se peut que, dans ces situations, vous vous sentez seuls, énervés, dépassés, démunis, frustrés, épuisés… Que vous vous dites « qu’est-ce que j’ai raté pour en arriver là ? », que vous en avez marre de devoir gérer ces crises après une grosse journée ou que vous vous sentez incapables de les gérer, nuls…

🖐Si vous vous demandez comment gérer les crises de votre enfant, sachez que, pour moi, une crise n’est pas un problème en soi… Là, j’imagine bien que vous n’êtes pas d’accord en lisant cela, car, pour vous, c’est bel et bien un problème ! Et même, quand les crises se répètent, c’est un GROS problème dans votre quotidien !

Mais je persiste :

« Une crise vient dire quelque chose, c’est un symptôme qu’il faut parvenir à décrypter. »

C’est évidemment à froid, une fois la crise passée, qu’il vous est possible de prendre du recul et d’analyser. Mais alors, comment faire pour réagir à la crise à chaud ???

Selon moi, savoir comment gérer les crises de son enfant est un processus en 3 étapes. Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de la 1ère étape de ce processus qui est :

💗renouer avec soi-même💗

Pour cela, il y a 3 pistes majeures que je souhaite vous partager :

💪Cultiver une meilleure connaissance de soi et de ses forces

💆‍♀️Savoir prendre soin de soi afin d’améliorer sa réaction face aux crises

🧘‍♀️Réguler ses propres émotions pour prendre du recul plus facilement

Tout d’abord, cultiver une meilleure connaissance de soi et de ses forces consiste à ne pas oublier que le parent est avant tout un individu à part entière et qu’il doit continuer à valoriser ses spécificités et croire en ses capacités : si vous avez déjà rédigé un CV, vous avez dû réfléchir à vos compétences, ce pour quoi vous êtes doué, vos expériences, votre parcours… bref, tout ce qui fait de vous une personne unique et forte !

Aussi, se connaître soi-même, c’est entrer en introspection pour rechercher le sens profond de son existence :

Qu’est-ce qui est important pour moi ?

Qu’est-ce que je veux transmettre à mes enfants ?

Quelles sont mes limites ?

De quoi puis-je être fier/fière ?

Je parle de « cultiver » une meilleure connaissance de soi car il est fréquent de s’arrêter sur ce qu’on fait mal, mais il est moins naturel de se tourner vers ce qu’on fait bien ! Cela se développe et s’entretient pour libérer une vraie prise de conscience.

Cette prise de conscience est super puissante pour vous sentir capable petit à petit de « gérer les crises de votre enfant » et plus généralement pour kiffer votre vie de parent !

En effet, en cultivant une meilleure connaissance de vous-même et de vos forces, vous nourrissez un sentiment de confiance en vous qui est essentiel dans votre rôle de parent : vous pouvez ainsi vous connecter à vos ressources plus facilement et savoir répondre naturellement aux crises de votre enfant !

Ensuite, quand on pense à la meilleure façon de gérer les crises de ses enfants, on va porter notre attention vers les enfants, ce qui paraît logique… Or, c’est en fait en veillant à prendre soin de soi que l’on améliorera notre capacité à réagir à leurs crises !

Lorsque l’on devient parent, il est tout à fait normal d’orienter toute son attention vers ce petit être totalement dépendant ! Le pédiatre et psychanalyste britannique Donald Wood Winnicott a d’ailleurs travaillé sur le concept de « dépendance absolue » du nourrisson.

Néanmoins, assurer son propre bien-être, veiller à recharger ses batteries et savoir ce qui lui fait du bien… C’est ce qui permet au parent d’être capable de prendre soin de son enfant et de sa vie de famille sur le long terme !

🧐Quand avez-vous pris du temps pour vous pour la dernière fois ? Attention, je ne parle pas de la journée shopping pendant laquelle vous avez racheté des affaires de sport au grand et des livres au petit ou du coup de fil à un ami qui s’est limité à 15 minutes chrono entre les cris et les sollicitations incessants…

🚨Si vous ne vous souvenez pas quand vous avez pris un moment ressourçant pour la dernière fois, il est grand temps de prendre RDV avec vous-même !

Lorsque j’ai démarré mon activité de coaching, j’étais à fond et sur tous les fronts (prospection, communication, élaboration de mon site Internet…), tout en voulant continuer à m’investir autant dans ma vie de famille. A l’époque, des protocoles stricts étaient encore appliqués dans les écoles et les fermetures de classes soudaines, les autoconfinements, les tests… bref, toute sorte de perturbations empêchaient une planification précise des journées ! Je compensais sur mon temps libre (entre midi-2, le soir, les week-end…) et je me suis vite essoufflée !!! Ma solution ? j’ai inscrit tous les vendredis matins, comme un RDV client, mon running : 1 heure par semaine pour lâcher la pression et reprendre du temps pour moi 🏃‍♀️🏃‍♀️🏃‍♀️ Cela m’a fait un bien fou !

Enfin, si je vous demande de regarder la photo au début de mon article… Celle où la petite fille crie. Ressentez-vous un malaise qui monte ? Et si je vous demande de repenser à la dernière crise de votre enfant, sentez-vous votre énervement ressurgir ? Cela s’appelle la contagion émotionnelle.

Avant tout, il est important de comprendre que les émotions sont le moteur qui nous permettent d’avancer, de prendre nos décisions. Par exemple, la joie va nous permettre de persévérer, tandis que la colère nous met en mode combatif.

Néanmoins, force est de constater qu’au quotidien, lorsque les tensions s’accumulent et que la fatigue s’installe, les débordements émotionnels sont plus fréquents !

Réguler ses émotions, c’est reprendre le pouvoir avant de péter les plombs !

Des études montrent que le simple fait d’être capable de nommer l’émotion qui nous traverse permet de diminuer son impact ! Alors entraînez-vous à identifier vos émotions dans une journée et soyez attentifs aux signaux que votre corps vous envoie : qu’est-ce qui se passe quand vous êtes en colère ? est-ce que ça chauffe quelque part ? ça se tend ailleurs ? observez les sensations de votre corps !

Voici un court exercice pour accueillir une émotion difficile. Il est proposé par le Docteur Christophe André, le premier psychiatre ayant introduit la méditation de pleine conscience dans les protocoles de soins en France : https://www.youtube.com/watch?v=LsEptlumAKs

Identifier nos émotions est quelque chose de difficile, si nous n’avons pas eu l’habitude de les écouter. Passer par le corps est un excellent point de départ : observer les sensations, l’intensité, les parties du corps concernées… Puis, il sera possible de comprendre ce qui nous traverse et, ensuite, apprendre à les réguler pour prendre du recul plus facilement.

En conclusion, vous l’aurez compris, savoir gérer les crises de vos enfants ne se fait pas d’un coup de baguette magique (le fameux bouton OFF derrière l’oreille droite de votre bambin, vous l’avez enfin trouvé ?!?). Cela demande, avant tout, de se recentrer sur soi, comme je viens de le détailler. C’est comme si Denis Brogniart vous donnait le totem d’immunité : vous ne réagirez plus aux crises de votre enfant comme avant 🤩

Malheureusement, cela ne fait pas tout… je vous partagerai dans 2 prochains articles les 2 étapes suivantes pour savoir comment gérer les crises de vos enfants et KIFFER VOTRE VIE DE PARENT !


Si ce que je viens de vous partager vous touche, que vous désirez retrouver une vie de famille joyeuse et légère pour kiffer votre vie de parent et que vous n’avez plus envie de gérer ça seul, je vous invite à me contacter pour voir ensemble comment je peux vous accompagner dans ce sens.

Vous pouvez me joindre par téléphone (07.65.57.69.42) ou email (contact@lo-coaching.fr) pour demander un RDV diagnostique gratuit et me confier vos besoins.

Vous pouvez également consulter la page de présentation de mon accompagnement KIFFER MA VIE DE PARENT ici : Coaching parental

Au plaisir d’échanger prochainement avec vous✨

Laurianne OLIVEIRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.